anciennement SPACE OASIS

Éléments de réflexion pour débattre sur la vidéo "BREVE 19 : Décorticage intégral d'un Oscillateur Magnétique de Compensation (CMO)" sur la chaîne Youtube "Deus Ex Silicium"

Blog: 

Bien que je ne sois pas spécialiste des radiofréquences ou d'électromagnétisme et pas non plus de santé, mais puisqu'en revanche l'auteur de cette vidéo ne semble pas tout comprendre non plus et d'après les informations que j'ai pu glaner sur le web, je me permets d'apporter ici quelques précisions par rapport à ses commentaires.

Tout d'abord est c'est le plus important dans ce cas précis on parle de magnétisme ELF, or les cages de faraday ne bloquent pas le magnétisme ELF 1 , ceci, par plus d'extérieur vers l'intérieur du CMO (modulations de basse fréquences des appareils) que de l'intérieur du CMO vers l'extérieur (effet supposé de celui-ci). Par ailleurs la cage de faraday ne fera que réduire l'intensité électrique de l'onde en fonction de sa fréquence, du matériau et de l'épaisseur de la cage.

Pour ceux qui en doutent il est avéré que les organismes vivants émettent et sont sensibles au magnétisme ELF, plus précisément aux champs magnétiques pulsés à basse fréquence 2.

L'électromagnétisme aussi a des effets biologiques reconnus. Voilà ce que ça donneraient des ondes de faible intensité quand c'est contrôlé (pas comme le brouillard de radiofréquences dans lequel on vit actuellement en permanence... c'est ce qui fait la différence) en médecine 3. Même si la fin de l'article est fausse puisque 2 micro Tesla est bien une intensité magnétique de l'ordre de grandeur de ce qui peut être émis par un appareil 4 l'étude parle d'ailleurs des protéines CRY1/2 pas présentes uniquement chez les oiseaux mais bien aussi chez les animaux 5.

Je rappelle que le Pr Marc Henry de l'université de Strasbourg (un gars très sérieux que vous allez difficilement pouvoir contredire : 140 publications dans des revues scientifiques à comité de lecture, 10000 citations) a fait mesurer ces dispositifs par des labos 6 (pour les gestes qu'il fait avec les mains, je spolie pour ceux qui ne connaissent pas : levogyre / dextrogyre. Mais peut-être a t’il eu un modèle particulier pour ses tests vous allez me dire ?).

La basse intensité / basse fréquence c’est très précisément ce que reproche Marc Henry (et d'autres dans le monde qui ont fait des études) aux mobiles actuels, car ce sont les modulations de fréquence (qui vont taper dans les ELF 7 qui posent un problème de santé et non les effets thermiques 8.

Enfin l’idée de tester l'appareil sur des fourmis n’a rien de saugrenu, car même si évidemment cela ne démontre pas qu'il puisse y avoir des effets similaires sur les êtres humains 9 on peut démontrer un effet sur des êtres vivants au delà de la théorie.

En résumé je ne dis pas que ce dispositif fonctionne mais sur la théorie il y a une certaine cohérence que la vidéo ne laisse pas supposer (euphémisme)

Découper une vidéo rapidement sans perte de qualité

Sans aller jusqu'au montage vidéo, qui nécessite quelques heures d'apprentissage dès lors que l'on souhaite atteindre un minimum de qualité, il est fort probable que vous ayez déjà eu besoin de découper une vidéo pour en extraire seulement une partie.

Je ne vous apprendrais pas qu'il existe déjà une multitude de logiciels qui permettent de réaliser cette opération. En revanche celui que je vais vous proposer a deux avantages :

  1. il repose sur FFmpeg, un couteau-suisse du genre qui peut traiter de nombreux formats de vidéo et audio.
  2. par conséquent il conserve le format original et n'applique aucun traitement qui pourrait nécessiter un ré-encodage et donc une perte de qualité (bien que ce soit une possibilité par ailleurs si l'on souhaite un changer de format ou de résolution)

Comme cela reste peu pratique d'utiliser la ligne de commande pour ce genre de traitement, il est préférable d'utiliser une interface graphique, et c'est justement la raison d'être de LosslessCut dont voici la description :

LosslessCut vise à être l'interface graphique multiplateforme ultime d'ffmpeg pour des opérations extrêmement rapides et sans perte sur des fichiers vidéo, audio, de sous-titres et autres fichiers médias connexes. La principale caractéristique est le découpage sans perte de fichiers vidéo et audio, ce qui permet de gagner de l'espace en découpant grossièrement vos gros fichiers vidéo provenant d'une caméra vidéo, d'un GoPro, d'un drone, etc. Elle vous permet d'extraire rapidement les bonnes parties de vos vidéos et de jeter de nombreux gigaoctets de données sans avoir à effectuer un réencodage lent et donc sans perte de qualité. Vous pouvez également ajouter une piste de musique ou de sous-titres à votre vidéo sans avoir besoin de l'encoder. Tout est extrêmement rapide car il fait une copie de données presque directe, alimentée par le génial ffmpeg qui fait tout le travail.

Il est compatible avec les principaux systèmes d'exploitation pour postes de travail : GNU/Linux, Mac OS X, Windows et vous pouvez le télécharger ici

Son fonctionnement est on ne peut plus simple :

Une fois le logiciel ouvert faites glisser une vidéo sur la fenêtre de celui-ci, puis à l'aide de la bande qui se trouve sous la vidéo déplacez vous en avant ou en arrière, soit avec la souris, soit avec les touches ⬅️ ou ➡️ du clavier. Cliquez sur 👈🏻 ou 👉🏻 pour définir respectivement le début ou la fin du morceau souhaité. Il ne vous restera alors plus qu'à cliquer sur "Exporter" tout en bas à droite pour créer l'extrait.

Rédiger une belle documentation au format HTML5

Fichier attachéTaille
Plain text icon test.txt4.01 Ko

1

Plutôt que d'utiliser un éditeur HTML comme BlueGriffon, je vous recommande d'emblée et au préalable la rédaction de votre documentation au format markdown, cela vous rendra certainement plus productif car vous pourrez vous concentrer uniquement sur le contenu tout en ayant l'assurance que votre documentation respectera strictement la mise en page et la charte graphique que vous aurez choisie. Sans parler d'automatisation puisque vous pourriez même le produire directement et simplement depuis une base de données ou une application disposant d'une Interface de programmation — Wikipédia ou de fichiers dans un format ouvert.

Néanmoins, vous en conviendrez, comme markdown n'est pas nécessairement ce qu'il y a de plus lisible ou accessible, il est préférable de l'exporter ensuite dans un autre format comme le HTML5. Soit sous forme de présentation dynamique (avec par exemple les frameworks reveal.js, S5, HTML Slidy, etc.) soit dans un(des) fichier(s) statique(s).

Dans le cas du HTML5 statique plusieurs options sont possibles : soit utiliser des solutions dédiées aux développeurs comme DAUX.IO ou MkDocs qui sauront parfaitement l'analyser, soit comme je vais vous le présenter (selon le principe KISS), en utilisant seulement Pandoc et un thème.

N.B : si vous n'avez pas le temps de convertir la documentation ou que vous souhaiteriez qu'elle soit directement publiée sur un serveur web dont vous n'aurez pas accès au backend utilisez un un wiki comme Wiki.js

Dans cet exemple mon choix se porte sur le thème de GitHub compte tenu du fait qu'il est complet, qu'il a déjà fait ses preuves et qu'il semble respecter des principes d'accessibilité (à confirmer).

Enfin, afin de rendre le document aussi portable qu'un fichier généré par traitement de texte (Word, LibreOffice) ou un PDF il sera préférable de ne générer qu'un fichier plutôt qu'un dossier contenant un fichier HTML et ses ressources numériques (images par exemple)

Prérequis

Pandoc

Installation

Pour les Debian, Ubuntu et autres dérivées :

sudo apt install pandoc

Pour les Redhat, Fedora et autres dérivées :

sudo dnf install pandoc  

Pandoc Github flavored HTML5

Installation

git clone https://github.com/tajmone/pandoc-goodies.git  
mkdir -p ~/.pandoc/templates/  
cp -r pandoc-goodies ~/.pandoc/templates/

Conversion

Après rédaction de votre fichier au format Markdown utilisez la commande suivante :

pandoc --template=GitHub.html5 --self-contained test.md -o documentation.html  

dans laquelle : - test.md est le nom du fichier source Markdown - documentation.html le nom de la documentation produite - --self-contained est l'option qui vous permet de tout fusionner dans un seul fichier HTML

Démonstration

GitHub Pandoc HTML5 Template — Preview
Cet article de blog

Pages

Subscribe to ESPITALLIER.NET RSS